The Reportage English

 

 

 

 

Le meilleur des reportages Indépendants.

TheReportage.com est le lien direct entre les producteurs & les diffuseurs de reportages.

Une diffusion internationale directe.
Ce service d'alerte éditoriale est destiné aux photojournalistes et aux magazines qui souhaitent partager la même passion pour les reportages de qualité.



Connexion

Email:
Mot de passe:
Je l'ai oublié
 
Nouveau ? Inscrivez-vous

Nous contacter

ALLEMAGNE / BERLIN, VILLE-PHENIX

ALLEMAGNE / BERLIN, VILLE-PHENIX (55 photos) Envoyer ce reportage Envoyer ce reportage
Plus de 60 ans après la fin du IIIème Reich et 20 ans après la chute du mur, la ville-berceau des deux totalitarismes majeurs du XXème siècle assume pleinement sa vocation de « capitale de la mémoire européenne ».
© P. Forget./TheReportage.com
Categories: Tourisme
Page 1 2 3 4

1869_491827_9

1869_491827_11

1869_491827_40

1869_491827_13

1869_491827_16

1869_491827_17

1869_491827_20

1869_491827_23

1869_491827_27

1869_491827_30

1869_491827_31

1869_491827_36

1869_491827_39

1869_491827_42

1869_491827_44

1869_491827_48
Page 1 2 3 4
70 000 tonnes de bombes, 80 000 morts, 75 millions de m3 de gravats : au lendemain de Seconde Guerre Mondiale, Berlin, livrée à la maladie et à la famine, offrait une vision de fin du monde.

Plus de 60 ans après la fin du IIIème Reich et 20 ans après la chute du mur, la ville-berceau des deux totalitarismes majeurs du XXème siècle assume pleinement sa vocation de « capitale de la mémoire européenne ».

Malgré la multiplication de ses monuments commémoratifs, la ville ne s'est pas transformée en vaste mémorial. Du côté de l'ancien Est, de nombreuses fresques socialistes ont disparu des immeubles et des hectolitres de stuc pastel ont recouvert les façades vérolées de Prenzlauer Berg. La Potsdamer Platz a imposé sa silhouette futuriste et le nouveau quartier du gouvernement, qui scelle l’union définitive des deux Berlin, a ostensiblement tourné le dos au passé.

D’autres bâtiments-symbole ont obéi à une double logique de destruction et de re-construction : c’est le cas du majestueux Reichstag, bien sûr, qui, dépouillé des oripeaux des années 1950-1960, a retrouvé sa structure de 1894… spectaculairement embellie par une coupole ultra-moderne. Mais c’est également le cas, du plus grand des absents : le Mur.

Par une ironie dont seule l’histoire a le secret, cette frontière étanche dont on ne cesse de célébrer l’effondrement… reste la principale attraction touristique de Berlin et doit donc être partiellement préservée. Dans le quartier de Friedrichshain, les quelques 1300 m de l’East Side Gallery sont ainsi entretenus à prix d’or par la municipalité.

Photos: Forget-Gautier