The Reportage English

 

 

 

 

Le meilleur des reportages Indépendants.

TheReportage.com est le lien direct entre les producteurs & les diffuseurs de reportages.

Une diffusion internationale directe.
Ce service d'alerte éditoriale est destiné aux photojournalistes et aux magazines qui souhaitent partager la même passion pour les reportages de qualité.



Connexion

Email:
Mot de passe:
Je l'ai oublié
 
Nouveau ? Inscrivez-vous

Nous contacter

MELI MELO MELON de CAVAILLON

MELI MELO MELON de CAVAILLON (75 photos) Envoyer ce reportage Envoyer ce reportage
Imbibez-vous du compliment des cigales, approuvez cette chaleur propre à envahir votre peau et, sous ce ciel lavande, enivrez-vous des parfums alentour, abandonnez-vous, ici, en Provence où tout se dévore. « Melon, chez les tiens cucurbitacées, en as-tu fait tourner des têtes voire des ventres ! ». « C’est que je suis légume mais tout autant fruit ! »
© A. Muriot./TheReportage.com
Categories: Cuisine & traditions, Sciences & nature, Vins & Gastronomie, Tourisme, Eté
Page 1 2 3 4 5

955_20778638_4

955_20778638_2

955_20778638_3

955_20778638_1

955_14925827_4

955_21908756_1

955_30644456_5

955_30644456_4

955_1092239_4

955_27388062_3

955_30644456_2

955_30644456_1

955_26546172_3

955_28258704_4

955_28258704_2

955_10726308_1
Page 1 2 3 4 5
« Melon, chez les tiens cucurbitacées, en as-tu fait tourner des têtes voire des ventres ! ». « C’est que je suis légume mais tout autant fruit ! »
Il est bravache, altier dans son costume côtelé emprisonnant à merveille sa bedaine bouffante. C’est un fier-à-bras, d’autant qu’il se sait suave, le teint un rien sanguin pour le dedans. Sa chair safran toute fondante est de surcroît admirablement parfumée.
Aussi quel est donc ce fruit qui aime à se croire le héros du plus fin jeu de main de tout un été ? Au milieu de cette fine partie, que de mains à lui prodiguer : affleurements, caresses jusqu’à des attouchements ! et toujours cette même ambition : se désigner meilleur d’entre les siens, quitte à renier ses voisins de cagette. Cerise ou plutôt melon sur le gâteau, à l’épicentre d’un territoire du meilleur goût, une ville provençale entre Durance, Luberon et Alpilles en a fait sa capitale. L’image s’impose, incontournable : Melon de Cavaillon en Vaucluse.
Notre Cucumis melo s’annonce quelque part en Arménie, amoureux des climats arides, il s’y forge une peau résistante, ce qui l’autorise à se gorger d’eau. Aventurier, il émigre en Italie et se fait adopter des Papes. Au baptême, on le déclare Cantaloup. Hybride de ses noces charentaise, notre melon d’aujourd’hui n’a rien perdu de son latin. « Carpe diem » déclare-t-il volontiers, « cueille le jour » voire l’heure ! car l’attraper ne peut attendre. Il faut le visiter à tout moment et le prendre à point, en parfaite maturité. Bien joufflu ! comme un ange, ce qui inéluctablement conduit aux plus chimériques et byzantines chamailleries. Car ce qui « ravit » le melon, ce sont bien les conversations ayant trait à son sexe, la rumeur désignant généralement un cercle orné et évoquant délicatement l’auréole d’un sein comme une appartenance proprement féminine. Hélas ! ici rien d’autre que l’estampille du défunt pistil.
Le melon est-il la vache à lait du potager ? assurément, si l’on observe ses facettes multiples : Marié au salé et afin de distraire vos papilles, le melon déploie des trésors d’imagination. De plus, pour terminer un festin tout à sa dévotion, faites suivre : liqueurs et sirop de melon, confiture ou melon confit, berlingot de melon… sans oublier, l’emblématique calisson qui sans son cœur de melon, n’eut été sans doute, qu’une candide confiserie. Vous voilà donc engagé sur les pas de notre Pape gourmet !